MOI SINGE

Co-production HANATSU miroir  // Accroche note // Festival Musica // CNCM Césaré Reims
28 Septembre  // 18H30 Salle De la bourse, Strasbourg

création mondiale

teaser vidéo

« Moi, singe » est basé sur le texte original «Rapport pour une académie» (Ein Bericht für eine Akademie) de Franz Kafka, texte où l’humour et la critique politique viennent mettre en perspective l’adaptation de l’individu face à la société. Ici, un être avec un passé de singe vient présenter à l’Académie de Sciences, sa longue traversée pour devenir un homme jusqu’à son intégration à la société.

A travers un récit acide et direct, teinté d’humour noir, le sauvage décrit sa méthode d’adaptation à la culture humaine et sa perception de ce que nous nommons communément l’Humanité dans notre société. Le personnage, métaphore de l’individu mi-sauvage, mi-social, présente son analyse sur l’adaptation nécessaire pour l’intégration dans le groupe humain : le combat entre identité personnelle contre les règles de la société, et l’accoutumance et le silence face aux absurdités de la société humaine. Le monodrame se présente comme une conférence directement adressée au public, ou Pierre le rouge, notre sauvage, s’appréhende de la voix humaine et de son langage pour partager son regard et relater son absurde traversée pour devenir un homme. Il ne parle pas d’une voix comme la notre. C’est une voix déployée entre deux mondes, deux personnages, une voix en deux voies.

Le récit se montre alors multiple, construit par deux chanteurs (un homme et une femme) et augmenté par un petit ensemble, créant ce personnage hybride. C’est une voix polyphonique qui se présente, où tous peuvent se retrouver. Elle offre le texte original superposé, fragmenté et la conférence devient plurielle, autant que les possibles de son interprétation.

Composition :  Januibe Tejera

Soprano : Françoise Kubler Baryton : Thill Mantero Clarinettes : Armand Angster et Thomas Monod // Flûtes : Ayako Okubo // Percussions : Olivier Maurel //  Contrebasse : Jean-Daniel Hégé // Guitare électrique : Rémy Reber

Création vidéo : Marie-Anne Bacquet et Pierre-Guy Auger // Scénographie : Jean-Baptiste Bellon // Lumières et régie générale : Raphaël Sieffert // Son : Patrice Fessel // Rélisateur Informatique Musical : Dionysos Papanicolaou