LA VALLÉE DES MERVEILLES (biennale de Venise)

Vallée des Merveilles

dans le cadre de la Biennale de Venise 

4 octobre // 20h  Venise

Le spectacle amènera les petits et les grands à la découverte de la Vallée des Merveilles, de ses mythes et légendes particuliers et pourtant universels, ancestraux mais racontés au moyen de médiums actuels. La Vallée des Merveilles n’est pas une simple illustration des contes mais une réappropriation permettant une rencontre des arts et une recherche de nouvelles formes de narration, où les nouvelles technologies sont autant de moyens pour partager du sens, des émotions, des intentions. Ce spectacle est une suite de chambre pour flûtes, clarinettes, percussions avec électronique en temps réel. Nos danseurs et performers animent le dispositif scénique et incarnent les personnages.

Peinture, danse et vidéo se déroulent autour d’une scénographie envisagée d’emblée comme un quatrième instrument. Différentes combinaisons instrumentales s’alternent dans une suite de pièces à écouter et à voir. Chaque partie trouve son inspiration dans une sélection de contes originaires de la vallée des Merveilles. Les héros et créatures des contes apparaissent et disparaissent au grès des récits, augmentés d’interludes et d’un final inspirés d’un conte pastoral : «Histoire de pâturage» dont les personnages et les conflits servent de fil rouge à la dramaturgie. Intégré à la partition musicale, des extraits récités des contes et légendes révéleront au public le sens des actions se déroulant sur scène et seront autant de commentaires à l’imaginaire déployé à travers la mise en scène de Marie-Anne Bacquet, qui interrogera quant à elle la perception du spectateur à travers jeux de lumière, jeux de miroirs et illusions.

Composition : Maurilio Cacciatore

Textes : Sébastien Hoffmann

Clarinettes : Thomas Monod // Flûtes : Ayako Okubo // Percussions : Olivier Maurel // Chorégraphie, danse : Noëllie Poulain // Performance, danse : Yon Costes // Voix : Alessandra Giacomello

Création vidéo : Marie-Anne Bacquet et Pierre-Guy Auger // Scénographie : Marie-Anne Bacquet // Lumières : Raphaël Sieffert // Son : Patrice Fessel