Aurélien Sauer a étudié au conservatoire du Pays de Montbéliard puis au conservatoire et à l’académie supérieure de Strasbourg, ainsi qu’aux universités de France-Comté et de Strasbourg. Il est lauréat de plusieurs premiers prix de conservatoire et diplômé en culture musicale, en écriture musicale et en alto. Il détient une licence de musicologie et un master en arts du spectacle.

Très tôt dans son parcours, il apparaît dans certaines productions théâtrales, soit comme musicien (les 7 coups de minuit, cie Oposito, 2003, Nhanssala!, collectif Lutherie urbaine, 2005, les Quatre saisons, théâtre de l’unité, 2009, Beyrouth hôtel, cie unHomme unFemme, 2017) soit comme comédien (Monsieur de Pourceaugnac, théâtre Bacchus, 2006).

En tant qu’instrumentiste, il s’est produit dans le cadre du festival MUSICA et dans plusieurs saisons de l’Opéra national du Rhin. Il joue au sein d’orchestres en France et en Allemagne (Orchestre des musiciens sans frontières Alsace-Ortenau, Orchestre du Rhin, Orchestre Philharmonique de Strasbourg…) Il a été altiste du Youth Symphony Orchestra of the Volga Region, CIS and Baltic States (Russie), de la Junge Deutsch-Französisch-Ungarische Philharmonie (Allemagne) et de plusieurs ensembles de musique de chambre en France.

Il fonde l’Ensemble de l’Ill et le collectif Trois, Sept et Art et crée le Classic Metz’ival avec le violoncelliste Timothée Bohr. Depuis 2017, il met ses compétences et son expérience dans la production du spectacle vivant au service de l’ensemble HANATSUmiroir. Il a également été membre du comité artistique de la biennale La Nuit de Lumière à Strasbourg.

Il joue de l’alto sur plusieurs albums de groupes et d’artistes actuels comme Ork (Electric reveries, 2019) Lyre le temps (Clock master, 2019), Silmarinium (Retour au désert, 2011) et Marie Cheyenne (Drôles d’histoires, 2020) pour laquelle il réalise également des arrangements.